Qu'est-ce que le mentorat?

Définitions, objectifs, bénéfices, caractéristiques et conditions de réussite.

Le mentorat : Définition et origine

Le mentorat est un moyen de développement et d’apprentissage, basé sur une relation interpersonnelle (la relation mentorale) volontaire, gratuite et confidentielle, dans laquelle une personne d’expérience (le mentor) investit sa sagesse acquise et son expertise pour favoriser le développement d’une autre personne (le mentoré) qui a des compétences et des habiletés à acquérir et des objectifs professionnels et personnels à atteindre.

Le mentor et le mentoré forment ainsi une dyade dont les fruits découleront de la qualité et de la pertinence de leur relation mentorale, relation dont la durée variera selon les besoins du mentoré ou les caractéristiques du programme de mentorat dont ils font partie.

Le mentorat est utilisé dans de nombreuses sphères de la société avec des applications très variées pour répondre à des besoins grandissants de développement personnel et professionnel.

Les milieux communautaires, les organismes voués au développement de l’entrepreneuriat et des entreprises en démarrage, les associations professionnelles, les entreprises privées, publiques et parapubliques font partie de ce mouvement universel.

Le mentorat organisé de façon formelle dans le cadre de programmes spécifiques, représente un mode de développement et d’apprentissage des individus efficace et peu coûteux.

L’objectif visé concerne la plupart du temps la vie professionnelle et la carrière, mais aussi divers aspects de la vie psychosociale des mentorés.

Selon les objectifs de l’organisation, le mentorat sert souvent, entre autres, à préparer la relève, favoriser l’insertion professionnelle, faciliter l’intégration des immigrants, stimuler le transfert de connaissances précieuses ou soutenir la planification de carrière, tout en créant une culture mentorale qui privilégie le partage et la coopération. Parfois, on fait appel au mentorat en complément avec d’autres formes de développement des compétences et des habiletés comme le coaching et les groupes de codéveloppement.

Les mentors d’aujourd’hui sont les descendants symboliques de Mentor à qui, selon la mythologie grecque, Ulysse son ami et roi d’Ithaque, avait confié son fils Télémaque afin de l’éduquer à son futur rôle de roi, pendant son absence pour combattre à la Guerre de Troie. Mais c’est Fénelon, à la fin du XVIIe siècle le alors précepteur du Duc de Bourgogne et futur roi de France, qui a vraiment inscrit le mot mentor et son rôle tel qu’on le conçoit aujourd’hui dans notre langage après la publication de son livre « Les aventures de Télémaque ».

Mentorat formel et mentorat informel

Toutes les relations mentorales ne s’inscrivent pas nécessairement dans le cadre d’un programme structuré. En fait, une grande proportion des relations mentorales se forment de manière naturelle.

Le mentorat informel (naturel) repose sur une relation naturelle et une association spontanée:

– Le mentoré initie les démarches auprès de la personne qu’il choisit comme mentor. Mais parfois, cela peut être l’inverse.

Le mentorat formel (structuré) implique un programme formel qui prévoit une démarche structurée, appuyée par une organisation :

– Il existe une entente formelle

– Il y a des discussions à propos des attentes, du processus, fréquence des rencontres, durée de l’entente, etc.

– Le programme est habituellement supervisé par un coordonnateur ou une coordonnatrice

Les objectifs du mentorat

Les milieux de travail d’aujourd’hui sont plus dynamiques, plus exigeants mentalement et moins prévisibles. Il est maintenant devenu nécessaire pour les gens de continuellement développer et renforcer leurs connaissances, leurs habiletés et leurs compétences afin de demeurer compétents et employables.

Les individus ont aussi besoin de maîtriser la complexité, de travailler à travers les cultures et d’interpréter les flots d’information multiples et variés, en plus de vivre avec des changements rapides, soudains, imprévisibles, majeurs et souvent globaux.

Un mentor ayant de l’expérience et des connaissances pertinentes peut accompagner un mentoré pour l’aider à mieux fonctionner et évoluer dans ce monde, et au bout du compte à grandir non seulement au niveau professionnel mais aussi comme être humain.

Quand avoir un mentor ?

Le mentorat est bénéfique pour tous, à n’importe quelle étape de leur vie ou de leur carrière, mais particulièrement durant les périodes de transition alors que l’accompagnement d’une personne expérimentée comme un mentor peut être utile. Un mentor est une personne de qui nous pourrons apprendre quelque chose qui va nous aider à évoluer. En fait, les différences d’intérêts (entre mentor et mentoré) représentent le plus grand potentiel de croissance, de découvertes et de défis à réaliser. Finalement, il est possible d’être autant mentor que mentoré.

Qui devient mentor ?

Un mentor est une personne qui a envie et besoin de générativité, soit de transmettre ce qu’il sait ou ce qu’il a appris, sans attendre rien en retour, même si nous savons que les mentors retirent autant de satisfaction de leurs relations mentorales que les mentorés. C’est aussi ce qu’on appelle « donner au suivant »

Forcément, le mentor est une personne positive par rapport à la vie et les autres, une personne « nourrissante » qui valorise les efforts de l’autre et confirme l’autre dans ce qu’il est et ce qu’il devient durant la relation mentorale.

Le mentor n’emprisonne surtout pas l’autre dans ses jugements, ses exigences, ses propres besoins, aspirations et désirs

En fait, son objectif ne doit jamais être de créer un « mini-moi »

Le mentor est donc une personne généreuse, disponible et inspirante, en plus de posséder un sens de la communication efficace, en particulier des habiletés d’écoute naturelles et la capacité de poser des questions qui feront progresser le mentoré.


Si je suis mentoré

La relation mentorale a plus de chance de connaître du succès si, dès le début, le mentor et le mentoré partagent la même conception de ce qu’est le mentorat et des rôles respectifs de chacun. Il est donc important pour le mentoré de bien cerner ses attentes dès le début et de comprendre clairement ce que le mentor peut lui apporter ou non.

Comme mentoré, il est important de laisser son orgueil à la porte et de bien exprimer ses besoins et ses objectifs au mentor afin de l’aider à nous accompagner. Avec son mentor il est possible de partager ses doutes, ses craintes et ses défis, car on peut compter sur sa discrétion.

Les questions du mentor aident le mentoré à structurer sa pensée, mais sans jamais le juger ou l’évaluer.

Ce site est optimisé pour les navigateurs Mozilla Firefox et Google Chrome ainsi que les appareils mobiles.

©Mentorat Québec 2002-2017. Tous droits réservés.